Santé, Sécurité et Environnement

Introduction

Sécurité

La sécurité est la priorité de Borealis et se traduit par des investissements conséquents afin d’amener tous les sites à un niveau de sécurité comparable aux meilleurs standards de l’industrie.

Assurer la qualité des produits mais également la qualité de la production: répondre aux normes de sécurité est une obligation, édicter des règles plus strictes est un engagement.

La prévention est une préoccupation quotidienne en matière de sécurité au poste de travail, d’hygiène industrielle et d’incident majeur. Le même niveau d’exigence s’applique au personnel Borealis et à celui des entreprises extérieures.

Le projet Sécurité Active est une démarche d’amélioration de nos performances en termes de sécurité et santé. Les sites Borealis doivent suivre des règles et des engagements stricts.

Environnement / Energie

Le site Borealis de Grandpuits est certifié ISO 14001. Cette certification signifie que l’usine a mis en place un système de management pour maîtriser son impact sur l'environnement. La présence d’unités réutilisant les émissions de CO2 en est un exemple.

Parallèlement, le site Borealis poursuit cette démarche en développant un système de management de l'énergie basé sur l'obtention de la certification ISO 50001. Celle-ci permettra d'optimiser sa consommation énergétique.

Qualité de l'air

Stations de mesure de la qualité de l'air

L’usine Borealis de Grandpuits suit en continu la qualité de l’air autour de son site. En effet, Borealis dispose de trois stations de mesure de la qualité de l’air qui ont été implantées à Bagneaux, Quiers et Grandpuits.

Ces stations mesurent la concentration en microparticules (PM10) et le dioxyde d’azote (NO2) présents dans l’air.

Que sont les microparticules (PM10) ?

Les PM10 sont des particules d'un diamètre inférieur à 10 micromètres (un micromètre est un millième de millimètre).
La répartition de la production de PM10 en 2010 est la suivante (Page 21 du rapport Airparif de 2010 : bilan des émissions de polluants atmosphériques et de gaz à effet dePM10 en 2010 est la suivante (Page 21 du rapport Airparif de 2010 : bilan des  serre en Ile de France pour l'année 2010 et historique 2000/2005).

  • Le secteur résidentiel et tertiaire (bois de chauffage pour la consommation résidentielle) contribue à hauteur de 29% des émissions en Ile de France. Le chauffage en Ile de France émet presqu'autant de PM10 que l'ensemble du secteur du transport routier en 2010.
  • Le traffic routier est le deuxième contributeur aux émissions de PM10 avec 25% des émissions en PM10 en Ile de France.
  • Le secteur chantiers et carrières contribue à hauteur de 20% aux émissions franciliennes de PM10 (56% de ces émissions sont issus du BTP).
  • Le secteur agricole contribue à hauteur de 14% aux émissions de particules PM10 franciliennes. Celles-ci proviennent des cultures (labours, moisson) et de l'utilisation d'engins agricoles.
  • Le secteur de l'industrie manufacturière (dont fait partie notre site) représente 6% des émissions en PM10 globales sur l'Ile de France en 2010.
Qu'est ce que le dioxyde d'azote (NO2) ?

Le dioxyde d’azote est un composé chimique de formule NO2. Il constitue le polluant majeur de l’atmosphère terrestre. Le secteur du trafic routier est responsable de plus de la moitié des émissions d’oxydes d’azote et le chauffage de 20%.

 

Le service Environnement de l’usine Borealis Grandpuits mesure un indice de la qualité de l’air simplifié en s’appuyant sur les techniques de calcul de référence en la matière.

L’objectif de ces mesures est d’informer mensuellement la population sur la qualité de l’air ambiant. Ainsi, la première semaine de chaque mois, les résultats seront mis en ligne.

Méthode de calcul de l'indice de la qualité de l'air simplifié

Le tableau ci-dessous permet d’apprécier les moyennes de PM10 et de NO2 présents dans l’air en leur attribuant un indice.

L’échelle ci-dessous associée à ce tableau justifie ces indices par un qualicatif concordant depuis « très bon » jusqu’à « très mauvais ».

Pour déterminer l’indice de la qualité de l’air simplifié, il faut retenir le niveau le plus élevé des deux indices qui viennent d’être présentés ci-dessus (PM10 et NO2).

Par exemple, si l’indice des PM10 est de 3 et l’indice des NO2 est de 1, l’indice de la qualité de l’air simplifié sera de 3 (l’indice le plus élevé est retenu).

Résultats du mois d'août 2017

  Bagneaux Quiers Grandpuits
Indice PM10 2 2 2
Indice NO2 1 1 2

Suivi des résultats sur l'année 2017

Retrouvez ci-dessous les résultats des relevés de mesures depuis le début de l'année.

Station de mesure de la qualité de l'air de Bagneaux

 

Station de mesure de la qualité de l'air de Quiers

 

Station de mesure de la qualité de l'air de Grandpuits

 

En cas d’alerte

Comment serez-vous prévenus ?

En cas d'accident grave sur le site de Grandpuits, vous serez prévenus par une sirène. Pour mémoire, les signaux de l’usine Borealis sont des signaux longs et ceux de la Raffinerie sont des signaux courts.

Type de signaux Type d'alerte Signaux des essais

Sirène PPI
Dispositif national
d'alerte

3 coups modulés
de 101 sec

1er mercredi du mois
12h00 - 1 cycle

La fin de l’alerte est signifiée par un signal continu de 30 secondes.
Les essais de sirène POI ont lieu le 1er jeudi du mois à 12h00.

Comment réagir ?

Ce que vous devez faire

Si vous êtes à l'intérieur,restez-y!
Si vous êtes à l'extérieur ou en voiture, entrez dans le batiment le plus proche.

Fermez et calfeutrez portes et fenêtres, coupez la ventilation et la climatisation.

Écoutez la radio sur les fréquences de RADIO FRANCE.

Protégez-vous
Respirez à traver un linge épais et mouillé en cas de gène respiratoire. Lavez-vous abondamment en cas de brûlures.

Ce que vous ne devez pas faire

Ne vous rendez pas sur les lieux de l'accident vous iriez au devant du danger.

Ne téléphonez ni à l'usine, ni au services publics. Les lignes doivent rester disponibles pour les secours.

N'allez pas chercher vos enfants à l'école. Les enseignants assurent leur sécurité.

Ne prenez pas votre voiture.

Ne fumez pas.
Ni flamme, ni étincelle... pour éviter tout risque d'explosion

Vos questions

Que signifie « SEVESO seuil haut » ?

La directive dite Seveso 3 ou directive 2012/18/UE est une directive européenne qui impose aux États membres de l'Union européenne d'identifier les sites industriels présentant des risques d'accidents majeurs. Cette directive est nommée ainsi d'après la catastrophe de Seveso qui eut lieu en Italie (1976) et qui a incité les États européens à se doter d'une politique commune en matière de prévention des risques industriels majeurs.

Les entreprises sont classées « Seveso » en fonction des quantités et des types de produits dangereux qu'elles accueillent. Il existe ainsi deux seuils différents classant les entreprises en « Seveso seuil bas » ou en « Seveso seuil haut ».
En France, le contrôle des sites à risques est assuré par les inspecteurs de la DREAL (DRIEE Ile-de-France).

Le Ministère de l’Ecologie et du Développement Durable a développé un site pour l’inventaire des établissements visés par la directive dite SEVESO 3. Celui-ci permet à chaque exploitant de réaliser son recensement quadriennal et de déterminer, en fonction des quantités de substances ou préparations dangereuses saisies, si son établissement est concerné par un des seuils des textes de transposition de la directive dite SEVESO 3.

Pourquoi plus de bruit lors des démarrages et arrêts des unités ?

Lors des phases de démarrage, au fur et à mesure de la progression du processus, du gaz ou de la vapeur sont mis à l'air. Ceci est obligatoire pour assurer un redémarrage en toute sécurité de nos installations. Ces phénomènes sont moins perceptibles dans les phases d'arrêt.

Que signifient les panaches de fumées parfois émis par votre usine?

Il arrive que notre usine émette des panaches de fumée. Lorsque la fumée émise est blanche : il s'agit de vapeur d'eau.

Lors des arrêts de l'unité d'Acide Nitrique, on peut apercevoir un nuage de fumée orange : il s'agit d'oxyde d'azote (NOx). La hauteur de la cheminée (à plus de 90m) permet de garantir une dispersion efficace du rejet dans l'air afin de ne pas atteindre les seuils de concentration réglementaires admissibles. Borealis met tout en oeuvre pour limiter et maîtriser ces émissions.