Prochaine étape pour le nouvel atelier de déshydrogénation du propane d’envergure mondiale Borealis en Belgique

29.09.2017 / Communiqué de presse / Entreprise

Borealis, fournisseur majeur de solutions innovantes dans le domaine des polyoléfines, des produits chimiques de base et des fertilisants, annonce le passage à l'étape FEED (ingénierie de base) pour son nouvel atelier de déshydrogénation de propane (PDH) d'envergure mondiale, après le succès de l'étude préliminaire de faisabilité en juin dernier. L'atelier devrait être construit sur le site de production actuel Borealis de Kallo en Belgique.

Une fois l'étude FEED réalisée, la décision finale d'investissement sera prise au cours du troisième trimestre 2018. Le démarrage de l'atelier est prévu pour début 2022. La capacité annuelle de production escomptée du nouvel atelier PHD est de 740 kilotonnes par année civile, ce qui en ferait l'un des sites les plus grands et les plus performants du monde. Le site Borealis de Kallo a été choisi en raison de son excellente position logistique et de son expérience dans la production et la manutention du propylène. Pour son nouvel atelier, Borealis a opté pour la technologie Oleflex™ de Honeywell UOP, une technologie largement utilisée et un choix fiable et durable pour la production intentionnelle de propylène.

« Le passage à l'étude FEED est la dernière étape avant la décision finale d'investissement. Cela souligne notre implication dans le projet ainsi que notre conviction de la nécessité de cet investissement en Europe pour nous permettre de renforcer notre position actuelle de principal fournisseur innovant de polypropylène et de propylène », explique Markku Korvenranta, Borealis Executive Vice President, Produits Chimiques de Base.

Il a été convenu que la société Oiltanking Antwerp Gas Terminal sera le partenaire logistique à long terme pour la manutention du propylène et du propane ainsi que pour la construction d'un nouveau réservoir de stockage de propane de 135 000 m3. L'hydrogène produit sera vendu à Air Liquide aux termes d'un accord à long-terme. Ces deux accords seront soumis à l'adoption de la décision finale d'investissement.

« Le projet a franchi des étapes positives importantes au cours de la phase préliminaire du projet », explique Thomas Van De Velde, Borealis Vice President Hydrocarbures & Energie. « La plupart des incertitudes majeures ont été levées, ouvrant la voie à la réussite de la phase FEED et, enfin, à la décision finale d'investissement l'année prochaine ».

Borealis continue de coopérer étroitement avec plusieurs autorités et parties prenantes en Flandre et en Belgique, dont le Port d'Anvers, pour assurer le programme de soutien nécessaire.

FIN

Pour de plus amples informations, veuillez contacter:

Patrick Laureys
Senior External Communications Manager
tel.: +43 1 22 400 726 (Vienne, Autriche)
e-mail: patrick.laureys@borealisgroup.com

Borealis est un fournisseur majeur de solutions innovantes dans le domaine des polyoléfines, des produits chimiques de base et des fertilisants. Le siège de Borealis se situe à Vienne en Autriche. Borealis compte des clients dans plus de 120 pays et emploie quelques 6 600 collaborateurs dans le monde. En 2016, le groupe a enregistré un chiffre d'affaires de 7,2 milliards d'euros et un bénéfice net de 1 107 millions d'euros. Mubadala, par l'intermédiaire de sa société holding, détient 64% de Borealis, les 36% restants appartenant à OMV, une compagnie intégrée de pétrole et gaz internationale basée à Vienne. Borealis fournit des produits et des services à ses clients dans le monde entier, en collaboration avec Borouge, une joint-venture réunissant Borealis et ADNOC (Abu Dhabi National Oil Company). www.borealisgroup.com